L’automne est propice pour, notamment, la plantation soignée des fraisiers

Pourquoi choisir l'automne pour planter les fraisiers ?

© Univers-Du-Jardin.com - L’automne est propice pour, notamment, la plantation soignée des fraisiers

Planter les fraisiers en automne, entre mi-août et début novembre, est en effet le moment idéal pour obtenir une récolte abondante. Profitez de la saison humide afin qu’ils développent leurs racines avant les mois secs de l’année. Ce choix garantit non seulement de meilleures conditions aux plantes, mais également une meilleure installation dans votre potager.

Il faut noter que certaines variétés de fraisiers peuvent être plantées au printemps, notamment les fraisiers remontants qui produisent jusqu’à octobre à condition d’être régulièrement arrosés durant l’été. Cependant, la réussite de cette méthode dépend souvent du savoir-faire et du temps disponible du jardinier amateur.

Opter pour des plants rigoureusement sélectionnés et protégés #

Pour obtenir des fraisiers sains, produit localement et exempts de maladies, leur multiplication se réalise par culture in vitro et leur propagation végétative est limitée à 10 générations maximum. Cette méthode permet ainsi de préserver la qualité de la variété tout en assurant une traçabilité minimisant les erreurs possibles.
L’utilisation de la culture in vitro offre également l’avantage de réaliser une propagation à partir du méristème, où les risques de présence de virus, bactéries ou champignons pathogènes sont très faible.

À lire Conseils pratiques pour entretenir et protéger votre figuier en automne et hiver

Fraisiers à racines nues

En fin d’été et en automne, privilégiez les fraisiers à racines nues pour effectuer votre transplantation. Faciles à installer dans le potager, ces plants présentent des feuilles presque toutes coupées et des racines saines. Cette méthode permet d’obtenir un enracinement solide.

Préparation du sol : une étape essentielle #

Avant de planter vos fraisiers, il est primordial de préparer correctement la parcelle qui va les accueillir. Creusez à une profondeur d’environ 30/40 cm afin de bien décompacter le sol, de retirer les éventuelles mauvaises herbes ou leurs racines.

Les fraisiers sont gourmands en matière organique ! Soignez donc leur apport en amendements comme du compost undu fumier bien décomposé au printemps précédent la plantation. Sinon, utilisez un engrais organiquement riche au moment de l’installation.

La transplantation

Le jour J, commencez par détendre le sol puis trempez légèrement les plants dans l’eau avant de procéder à la plantation. Disposez les fraisiers tous les 30 cm environ sur des rangées suffisamment espacées afin qu’ils puissent aisément grandir sans nuisance mutuelle. Les arroser durant l’hiver ne sera pas nécessaire.

À lire Les bonnes pratiques pour arroser votre jardin en automne

Entretien et renouvellement du fraisier #

Au fil des saisons, prenez soin de sarcler régulièrement entre les rangs mais veillez à ne pas endommager les racines des fraisiers. Vous pouvez également ajouter un paillage en fin avril pour conserver l’humidité du sol et offrir un meilleur support aux fruits.
Au bout de 3 années, la production des fraisiers tend à décliner suite à l’apparition de maladies virales ou autres. Dans ce cas, pensez à renouveler vos plants afin d’optimiser la qualité de votre récolte.

Le mini-potager : une alternative intéressante

Dans le cas où vous disposeriez d’un espace limité, il est possible de planter vos fraisiers dans un carré potager surélevé. L’entretien sera facilité et les oiseaux auront plus de difficultés à atteindre les plants. Veillez toutefois à changer le substrat entre deux plantations ou optez pour une rotation des cultures sur trois compartiments différents.

Univers-Du-Jardin.com est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Accueil » Actualités » L’automne est propice pour, notamment, la plantation soignée des fraisiers