Compost : faut-il mettre vos pelures d’agrumes ? Un biologiste répond

Dans l'univers du compostage, il existe de nombreuses idées reçues qui peuvent nuire à la qualité de notre précieux compost.

© Univers-Du-Jardin.com - Compost : faut-il mettre vos pelures d’agrumes ? Un biologiste répond

Parmi celles-ci, la question des pelures d’agrumes revient fréquemment : doit-on les intégrer ou non dans notre composteur ? Pour y voir plus clair, nous avons rencontré un biologiste spécialisé dans le domaine.

Compost : faut-il mettre vos pelures d’agrumes ? #

Les agrumes tels que les oranges, les citrons ou encore les pamplemousses sont des fruits très appréciés pour leur saveur acidulée et rafraîchissante. Cependant, leurs peaux sont également une source de controverse lorsqu’il s’agit de les incorporer dans notre compost. En effet, certaines personnes estiment qu’à cause de leur forte teneur en huiles essentielles, elles seraient néfastes pour la décomposition organique et la vie microbienne importante au sein du composteur.

Qu’en disent les experts ? #

Selon notre biologiste, cette inquiétude n’est pas totalement infondée. Il explique que “certaines études ont montré que les huiles essentielles présentes dans les peaux d’agrumes possèdent des propriétés antimicrobiennes et antifongiques. Cela signifie qu’elles peuvent ralentir la dégradation des matières végétales et réduire la population de microorganismes utiles au compostage”.

À lire Jardin hivernal enchanteur : créez un paradis glacé avec ces plantes exceptionnelles

Toutefois, pas de panique !

Notre expert précise également que “cet impact est très limité si les pelures d’agrumes sont introduites en quantité modérée et bien mélangées avec d’autres types de déchets organiques”. Ainsi, il n’est pas nécessaire de bannir complètement ces épluchures de notre composteur, mais simplement de faire preuve de bon sens et de les intégrer avec parcimonie.

Les précautions à prendre pour un compostage optimal #

Pour une décomposition efficace et une bonne qualité du compost, il est important de suivre quelques recommandations :

Équilibrer les matières vertes et brunes : les matières vertes (riches en azote) comme les pelures d’agrumes doivent être mélangées avec des matières brunes (riches en carbone) telles que les feuilles mortes, les branches ou le carton non-imprimé. Cela permet de maintenir un environnement favorable à la vie microbienne et de favoriser la dégradation du compost.

Aérer régulièrement le composteur : un apport suffisant en oxygène est essentiel pour favoriser l’action des microorganismes responsables de la dégradation. Il est donc recommandé de retourner fréquemment son compost avec une fourche, par exemple.

À lire Jardinage spectaculaire : des techniques étonnantes pour impressionner les voisins

Maintenir un taux d’humidité adéquat : un compost trop sec ou trop humide peut nuire à son bon développement. Il est important de veiller à l’équilibre en eau, notamment en arrosant légèrement le compost en cas de sécheresse et en le couvrant en cas de pluie.

Les avantages des pelures d’agrumes dans le compost #

Malgré la polémique autour de leur présence dans le compost, les pelures d’agrumes présentent aussi plusieurs atouts :

Elles sont richesse en nutriments, notamment en potassium, phosphore et magnésium, qui sont bénéfiques pour nos sols et nos plantes. En les intégrant au compost, on favorise ainsi la fertilité du sol lors de son utilisation au jardin.

– Elles contribuent à réduire notre impact environnemental en évitant que ces déchets ne finissent à la poubelle, puis incinérés ou mis en décharge.

À lire Oasis hivernale : cultivez un jardin enchanteur même en hiver

– Leur acidité naturelle permet également de neutraliser les mauvaises odeurs pouvant se dégager du composteur, ce qui est un avantage non négligeable !

En résumé #

La question du compostage des peaux d’agrumes fait débat. Si leur teneur en huiles essentielles peut avoir un effet inhibiteur sur certaines bactéries et champignons utiles au processus de dégradation, cet impact reste limité à condition de les utiliser avec modération. Les pelures d’agrumes peuvent ainsi être intégrées au compost sans problème, à condition de bien les mélanger avec d’autres déchets organiques et respecter les règles de base du compostage. L’équilibre des matières vertes et brunes, l’aération et l’humidité restent des facteurs clés pour obtenir un compost de qualité.

Univers-Du-Jardin.com est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Accueil » Jardinage » Compost : faut-il mettre vos pelures d’agrumes ? Un biologiste répond